De l'origine à nos jours

De la Préhistoire à nos jours, retrouvez toute l'histoire de la ville de Pornic : l'évolution du château, la création du casino, les emblématiques bains de mer et bien d'autres secrets du passé... 
tumulus-des-mousseaux mégalithe dolmen allées couvertes
5000 avant J.C. : L’homme préhistorique de l’époque du mésolithique finale occupe les falaises de Sainte-Marie.
4000/3500 avant J.C. : L'homme du néolithique édifie de nombreux monuments mégalithiques (site d’inhumation) le long du littoral dont le tumulus des Mousseaux.
drakkar bateau de vikings
56 avant J.C. : Les romains et César sont présents près de Pornic et rattachent la région à l’Aquitaine.

Vers 600/700 : Un Vicus est créé au Clion Sur Mer (première communauté).
Après 700 : Un prieuré est édifié par les moines de Saint Philbert à Sainte Marie.
712 : Les Sarrasins sont présents dans la baie.
799 : Les Vikings apparaissent à leur suite.

800 : Le pays pornicais est intégré dans le comté d’Herbauges.
Après 830 : Un castrum est peut-être édifié pour défendre l’estuaire de Haute Perche.
851 : Erispoé s’empare du Pays de Retz qui rejoint la Bretagne.
937-942 : Alain Barbetorte pourchasse les vikings jusqu’à Pornic et reçoit la souveraineté du Pays d’Herbauges. La naissance de la ville se dessine progressivement. Un château fort naît au confluent des rivières de Haute Perche, de la Dette et du Cracaud.
D'après "PORNIC - Etoile et Reine" de Dominique PIERRELÉE, Ed. SILOË, Laval, 1998
Après 1000 : Le prieuré de Sainte-Marie est abandonné aux religieux de Saint-Sauveur-de-Redon.
Après 1050 : Pornic échoit aux Rais de Machecoul (baronnie).
1083 : Le nom de Pornic (PORSNITI) apparaît pour la 1ère fois dans les archives.
place forte de Pornic au XIIème siècle 12e
Après 1130 : Les moulins à marée de la chaussée de Pornic deviennent une pièce maîtresse de l’économie locale.
1150/1170 : Les Augustins de Saint-Médard de Doulon rejoignent la fondation de Sainte-Marie.
1183 : Sainte-Marie expose ses premiers quartiers de noblesse et s’adjoint le nom de Pornic pour témoigner du lien naturel entre les deux sites.
1252 : La seigneurie de Rais (et donc la châtellenie de Pornic) passe sous le contrôle des Chabot.
1342 : Les Anglais contrôlent la baie de Bretagne
1362 : Gautier Huet, capitaine anglais, gouverne en Pays de Retz. C'est sous le seigneur de l'époque, Girard IV Chabot (1348-1344), que le pays de Retz est érigé en baronnie de Rais.
Entre 1369 et 1380 : Pornic est sans doute placée sous l’autorité du duc de Bretagne.
forteresse de Pornic au XVème siècle 15e
1381 : Jeanne de Rais, fille de Girard Chabot, remet, forcée, au duc de Bretagne, la Châtellenie de Pornic.
1399 : Le duc de Bretagne Jean IV est condamné à restituer Pornic à Jeanne de Rais.
  • Gilles de Laval Baron de Rais Gilles de Retz Pays de Retz
  • blason Gilles de Rais- Histoire PORNIC
1404 : Guy de Laval prend possession de la baronnie de Rais.
1422 : Gilles de Rais entre en possession de la baronnie de Rais.
1435 : Le duc de Bretagne, Jean V, essaie de récupérer la baronnie de Rais à l’occasion de la gestion désastreuse de Gilles de Rais et l’acquiert en 1437.
  • Blason de la Baronnie de Rais Pays de Retz
  • chateau de Pornic histoire pornic
1444 : Le Duc de Bretagne restitue la baronnie de Rais à Marie, fille de Gilles de Rais.
1497 : André de Chauvigny reconstitue l’intégrité de la baronnie de Rais. Les Rais sont entrés dans le giron de la Bretagne.
D'après "PORNIC - Etoile et Reine" de Dominique PIERRELÉE, Ed. SILOË, Laval, 1998
  • Albert de Gondi duc de Retz Maréchal de France Gondy
  • blason Albert de Gondi Histoire PORNIC
1548 : Pornic figure seule en Pays de Retz sur une carte des côtes bretonnes.
1581 : Sous Catherine de Clermont et Albert de Gondi (ou Gondy), la baronnie de Rais est érigée en duché pairie et l'orthographe "Rais" devient "Retz".
1591 : Les ligueurs s’emparent de Pornic.
1597 : Albert de Gondi, Duc de Retz, proche d’Henry IV reçoit l’aveu féodal de Saint-André de Pornic.
A partir de 1600 : La piraterie porte atteinte à l’économie pornicaise.
les halles histoire PORNIC
1609 : Henry de Gondy, Duc de Retz, décide de construire les halles couvertes.
1617 : Trois navires pornicais sont capturés par les Turcs, au Pilier.
Après 1668 : Pornic devient port Corsaire.

 
Bateau Terre-neuvier

A partir de 1700 : Depuis le XVIIème siècle, Pornic est un important port de pêche à la morue (sur les bancs de Terre Neuve – Canada) et devient un important port marchand. Les chantiers navals se développent. Le chemin des douaniers est aménagé le long du littoral pour permettre aux gabelous de surveiller le trafic maritime et lutter contre la contrebande. Le commerce triangulaire nord-atlantique se développe.
Yves Borredon l'escalier
1721 : L’Hôpital général de Pornic est créé sur le domaine de Montplaisir.
1747 : Le duc de Penthièvre, gouverneur de Bretagne, inspecte la défense des côtes du pays pornicais.
1758 : Pornic devient le siège d’une capitainerie de garde-côtes.
1762 : Le duc d’Aiguillon, gouverneur de Bretagne, vient inspecter les travaux de défense des côtes.
1774 : Le marquis de Brie-Serrant acquiert la baronnie de Retz. Il envisage de créer un canal reliant Pornic à la Loire et un port de guerre à Pornic.
1780 : Cinq navires pornicais sombrent au cours d’une campagne de pêche emportant 36 marins.
1783 : Le curé Guillaume Galipaud fait creuser un escalier reliant la ville haute au quartier des Sables par des pornicais sans travail.
François Athanase Charette de la Contrie Guerre de Vendée
1793 : Le 23 mars, Pornic, ville républicaine, est attaquée, prise, puis perdue par les insurgés vendéens. Plus de deux cents morts sont enterrés près de la Sablière au pied de la Croix des Huguenots. Le 27 mars, les insurgés vendéens, commandés par Charette de la Contrie, reprennent Pornic en y mettant le feu. Ils en perdent le contrôle à la fin du mois d’avril.
D'après "PORNIC - Etoile et Reine" de Dominique PIERRELÉE, Ed. SILOË, Laval, 1998

Après 1800 : De nombreuses personnes viennent prendre les eaux à la source de Malmy. Pornic devient lieu de villégiature. Le service des douanes s’organise pour lutter contre la contrebande.
Après 1814 : Le quartier des Sables s’urbanise. Les quais seront édifiés au milieu du XIXème siècle.
1824 : Joseph le Breton, adjoint au maire de Nantes, achète le château de Pornic et indemnise un certain « Misère » habitant du château.
Docteur Auguste Guilmin bains de mer établissement thermal

1830 : L’établissement d'accueil des bains de mer de Pornic est créé sur la place de la Terrasse par Lebreton. Tandis qu'un établissement thermal proposant des bains chauds est installé au pied du château. Il est administré par le Docteur Auguste Guilmin. Pornic devient une station célèbre, fréquentée surtout par la clientèle ligérienne.
1835 : Plus de 1000 navires de commerce fréquentent le port de Pornic.

1836 : Les quartiers de Gourmalon, de la Noëveillard, de la Dette, du Cendier et de la Croix Moinard intègrent Pornic.
1840 : La villa Malouine est édifiée entre 1836 et 1840. Le Docteur Guilmin fait paraître le guide « l'Album du Baigneur » qui codifie les bains de mer.
Après 1850 : De nombreuses personnalités fréquentent Pornic dont Emile Littré, Ernest Renan, Charles Garnier, Jules Michelet. De magnifiques villas balnéaires, de tous styles, sont édifiées entre Pornic et Sainte Marie puis de l’autre côté de la ria, dans le quartier de Gourmalon. Le Maire, Bocandé, aménage les terrains situés entre Pornic et Sainte Marie, ainsi que l'accès à la plage de la Noëveillard.

A partir de 1870 : Un casino est installé à la Noëveillard. Le quartier de Gourmalon s’urbanise.
1875 : Le 11 septembre, la liaison ferroviaire Nantes/Pornic entre en service. La gare est ouverte en 1876. Elle sera agrandie en 1883. Les trains de plaisir établissent une réputation enviée à Pornic.
Après 1875 : Les chantiers navals Fortineau sont à leur apogée. Du fait du commerce local farines - charbon (Laraison) bois du Nord (Grimaud) le port est fréquenté par de nombreux navires marchands, dont de fameuses goélettes danoises en provenance de plusieurs pays européens du nord.
Après 1880 : Le carnaval de Pornic prend de l’ampleur avec la présence de chars multicolores et de musiques.
1885 : Le Casino de la Source (futur Casino des Flots) est bâti par l’architecte nantais Léon Lenoir.
La plage de Pornic peinte en 1892  par Pierre-Auguste Renoir


1892 : Pierre-Auguste Renoir séjourne à Pornic et y peint au moins quatre toiles dont la "Voile Blanche" et les "Plage de Pornic".
D'après "PORNIC - Etoile et Reine" de Dominique PIERRELÉE, Ed. SILOË, Laval, 1998
A partir de la fin du XIXe siècle : Le grand Casino du Môle, apparu en 1896, est agrandi en 1908.
  • Affiche Pornic sur l'océan réalisé par le syndicat d'initiative en 1908
  • Affiche Bains de mer de Pornic en vente à l'Office de Tourisme
1908 : Le syndicat d’initiative des propriétaires et commerçants de la côte pornicaise est formé. Jean Duclère en est le premier président.
1910 : Lénine vient passer quelques jours de repos à Pornic.
1912 : Entre la Noëveillard et les Grandes Vallées, le golf de 9 trous voit le jour sous l’égide d’Auguste Laraison, de René Liévain et de Maurice Fenaille et du Comte de Madre.
1925 : Max Ernst séjourne à Pornic et met au point sa technique de frottage.
Cimetiere anglais PORNIC Histoire
1940 : Le 17 juin, le Lancastria, navire britannique, est bombardé par la Luftwaffe dans l’estuaire de la Loire faisant entre 4000 et 7000 morts. De nombreux corps de soldats et de civils sont enterrés dans les cimetières de Sainte-Marie, de Pornic et du Clion. Le 26 juin, l’armée allemande investit Pornic.
1942 : De nombreux blockhaus sont édifiés le long de la côte (Mur de l’Atlantique).
1944 : Le 26 août, à la recherche d’un résistant, Maurice Pollono, les Allemands rassemblent la population pornicaise, place du Môle et 16 otages sont menacés d’être fusillés s’il ne se rend pas. Le drame est évité grâce à l’intervention de R. Loukianoff ancien russe blanc habitant à Pornic depuis 1917. En septembre, Pornic est le territoire situé le plus au sud de la poche de Saint-Nazaire. La frontière se situe à la Fontaine-aux-Bretons.
1945 : Le 11 mai, les FFI libèrent Pornic, 3 jours après la capitulation de l’Allemagne.
  • La faiencerie de Pornic
  • La faiencerie de Pornic



1947 : La faïencerie de Pornic s’installe dans la vallée du Cracaud.
 
Yacht Club International Pornic Port de la Noëveillard
1971 : Le port de plaisance de la Noëveillard est mis en service. Les élus pornicais, sanmaritains et clionnais décident d’approfondir l’hypothèse d’une union des 3 communes.
1972 : Le 23 avril 1972, un référendum est organisé. L'ensemble des habitants des trois communes accepte le principe de la fusion.
1973 : Un arrêté préfectoral entérine la fusion-association des 3 communes.
  • La Thalassothérapie de Pornic
  • Le Golf 18 trous de Pornic
1990 : Sur l’emplacement du Casino des Flots et de ses alentours se construit un superbe centre de Thalassothérapie. Le casino du Môle se modernise.
1992 : Le golf de Pornic devient municipal et passe de 9 à 18 trous.

D'après "PORNIC - Etoile et Reine" de Dominique PIERRELÉE, Ed. SILOË, Laval, 1998
Avec l'ouverture en juillet 2013 du jardin botanique de la ria c'est le début de la reconquête de 35 hectares dans le prolongement du Vieux Port.
  • ria de Pornic
  • ria de Pornic
  • ria de Pornic - Framboise
De nos jours : Entre terre et mer, vivre dans un océan de verdure tout en préservant son caractère authentique, Pornic s’affirme parmi les plus toniques des destinations Atlantique. Golf, thalasso, voile, casino, un cœur de ville aussi charmant que vivant, c’est une ville active toute l’année avec ses 14.500 habitants à l’année.